Education au développement durable (EDD)

Présentation du bilan la mission EDD

(Conseil de l'ESPE du 27 janvier 2016)

1- Ancrage : un enjeu politique de société qui s’inscrit dans le domaine de l’éducation et de la formation  

La notion de DD est issue est issue du rapport Brundtland (1987) commandité à une commission internationale dans le contexte des années 70 (conférence de Stockholm, 1972) suite aux crises énergétiques, aux catastrophes écologiques, à la croissance des déséquilibres Nord/Sud, aux phénomènes d’urbanisation galopante, et au contexte économique de mondialisation.

Définition : " Un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs".
Principe : Le DD vise un développement économique efficace, socialement équitable et écologiquement soutenable.

L’EDD est instituée dans les agendas 21 internationaux (sommet de la terre, Rio-92) comme un des axes majeurs des politiques de DD. En France, elle est déclarée être un pilier de la stratégie nationale de transition écologique vers un développement durable (SNTEDD). Elle se greffe sur l’éducation relative à l’environnement déjà existante, ce qui en facilite dans une certaine mesure l’intégration mais qui en limite par là-même parfois l’interprétation et la portée (piliers économique et social moins mobilisés).

Différentes circulaires ont établi progressivement sa mise en œuvre et sa généralisation : 2004, 2007, 2011, 2015. L’EDD s’inscrit dans les programmes de la maternelle au lycée, notamment en géographie, sciences et EMC.
La formation initiale et continue des enseignants en EDD y est affirmée comme un des piliers de cette politique. Elle prend sa place à l’université notamment dans le cadre des "plans verts"

Depuis 2008, des feuilles de routes pour la transition écologique sont éditées annuellement par le gouvernement, dont une spécifique pour le ministère de l’EN et de l’ESR mettant l’accent sur les thèmes du climat (en lien avec la COP 21, de la biodiversité et des mobilités). Enfin, régulièrement l’EDD est rappelée dans les circulaires de rentrée, notamment encore dans celle de 2015 dans l’axe « renforcer la transmission des valeurs de la République ».

En conclusion de cette introduction, il convient de mesurer comment la dimension politique et l'enjeu éducatif de l'EDD déstabilisent certaines conceptions plus "classiques" de l'enseignement et de la formation.

2 - Des enjeux éthiques, didactiques et pédagogiques

Les interprétations et appropriations de l'EDD sont multiples. La recherche en ce domaine enjoint à :

  • Dépasser le cadre prescriptif : les "bons gestes" n'ont de sens et d'effet que s'ils sont élaborés, justifiés et débattus collectivement.
  • Eviter tout prosélytisme : en aucun cas, l'enseignant ou le formateur ne peuvent être porteurs d'une cause ou d'un lobby particuliers.
  • Développer la pensée complexe : il s'agit, à partir de situations problèmes, d'accompagner les élèves à mesurer les croisements d'enjeux, les effets différés dans le temps et dans l'espace, d'analyser les conflits d'intérêt et le jeu des acteurs
  • Mobiliser les valeurs : l'EDD vise à expliciter les valeurs mobilisées, qu'elles soient celles (non négociables) de l'école et de la société républicaines (liberté, égalité, fraternité, laïcité, responsabilité, solidarité, tolérance,…) ou celles construites à un niveau plus personnel (sentiment de sécurité, de convivialité, de confort,…).
  • Permettre une éducation aux choix : c'est notamment la combinaison de l'élaboration d'une pensée complexe et de la mobilisation de valeurs explicitées qui permettront une éducation aux choix des futurs citoyens de demain, capables de relever les nouveaux défis qui se présenteront à eux.
  • Motiver et favoriser l’engagement : l'engagement, qui rejoint un axe fort du nouveau programme d'EMC, ne sera pas de l'embrigadement (voir plus haut le prosélytisme) dans la mesure où il repose sur les valeurs partagées de l'école républicaine ainsi que sur des connaissances (et non des croyances ou des opinions).

3 - Les actions de sensibilisation "hors plan" à l'ESPE

La stratégie développée à l'ESPE réside dans le maillage avec les dynamiques déjà existantes :

  • En lien avec la MAPS
    - Journée d’intégration : autour de 100 étudiants cette année, circuits "Eco-habitat" (De Bonne), "Urbanisme" (Villeneuve), "Biodiversité" (parcs
       urbains de la ville),…
    - Soirée pleine lune raquettes : 50 étudiants, découverte nocturne du milieu montagnard en hiver (partenariat ONF).
    - Raid Vercors : Autour de 60 étudiants, découverte de la réserve des hauts plateaux du Vercors (partenariat Pnr Vercors).
  • En lien avec la MAC
    - Semaine des arts : ateliers jeux dans le domaine des arts de l'espace (autour de 20 étudiants)
    - APA architecture : atelier d'initiation à la culture architectural avec présentation d'outils pédagogiques (autour de 15 étudiants, partenariat
      CAUE).
  • En lien avec le CREST
    - Malette mare pédagogique (conception et réalisation)
    - Malette neige et avalanches (conception et réalisation)
  • En lien avec les RI : EDD-SI (ce dernier axe est actuellement en suspens car très dispendieux en temps et en énergie et peu compatible avec le cadre très resserré de la formation actuelle.
    - Coopération éducative avec les Sénégal : voyage à  Tambacounda (21 étudiants en 2008, 17 étudiants en 2012)
    - Accueil d’une délégation sénégalaise ( 17 étudiants en 2013)

4 - La formation

L'EDD se déploie également timidement dans la formation MEEF (difficulté à lui donner place, manque de formateurs porteurs). Elle doit être abordée dans le cadre de certaines formations disciplinaires (géographie, SVT, SPC). Elle acquiert un peu de visibilité dans les maquettes à travers certaines UE spécifiques :

  • Mémoires EDD : mis en place depuis 2011 à Grenoble ou Chambéry, 10 étudiants cette année.
  • UE démarche projet : cette année comme l'an dernier, une petite partie des étudiants porte une action EDD sur les 4 antennes de l'ESPE.
  • UE Ouverture et métiers : option EDD mise en place l'an dernier à Grenoble pour les M2B.

5 - Un travail en réseaux

La mission EDD de l'ESPE s'appuie sur un travail en réseau avec :

  • Le GFA EDD (groupe de formateurs académique en EDD piloté par pascal Boyries)
    - Groupe de travail : partage d’expériences, outils, partenariats, préparation de formations
    - Stages de formation continue : Eco-établissements, stages départementaux ou de circonscription ( géo/EDD, sciences/EDD)
    - Lettre EDD académique
  • Le RéUniFEDD (réseau universitaire de formation et d'éducation au DD)
    - Groupe de travail : éclairages thématiques et recherche
    - Colloques : partage d’expériences et de recherches
      2 communications suivies d’une publication :
      - Plazy F, EED : appuis et obstacles à sa généralisation à l’école , in Penser l’éducation , hors série 2013
      - Schreiber C et Plazy F, La coopération Nord-Sud comme stratégie d’enseignants aux questions vives liées au rapport Ecole-Société », in EDD, enjeux et controverses, De Boeck, 2014

6 - Un travail en partenariat

La mission EDD s'appuie sur une collaboration avec des partenaires privilégiés, notamment :

  • Les Parcs naturels régionaux
    - Conceptions d’outils (ex : participation à la conception du classeur ressources Vercors)
    - Commission éducation Pnr Vercors (orientations pédagogiques, sélection de projets,…)
    - Interventions du CPIE (association ayant la délégation des actions éducatives du parc du Vercors) et de gardes de la réserve naturelle auprès des  étudiants (raid Vercors)
  • CAUE
    - Conceptions d’outils (ex: participation à la conception du site internet "Mon village au plein air"
    - Interventions du CAUE auprès des étudiants (semaine des arts, ateliers architecture,..)

D'autres partenaires sont également sollicités ponctuellement (ONF, FRAPNA,…). Des partenariats avec des associations membres du CAPE (OCCE,…) pourraient être développés.

7 - Le projet établissement éco-responsable

  •   Lancement officiel du projet « IUFM Ecoresponsable » : année 2009-2010
    - Formations de personnels administratifs dans le cadre du plan Vert de l’UJF
    - Mise en place d’un groupe de coordination : représentants de diverses disciplines, de chaque service administratif et de chaque site.
  •   Définition des 3 axes de travail :
    - Campagnes de sensibilisation aux «écogestes» au quotidien dans l’enceinte de l’IUFM.
    - Projets spécifiques à conduire dans les différents services de l’IUFM.
    - Actions de sensibilisation et formation en EDD
  •   Réalisations :
    - Rallye déplacement
    - Projection de film
    - Visites d’Athanor et d’Aquapôle
    - Création de la mare pédagogique
  • Evolution du projet
    - Réalisations  sur 2 années universitaires
    - Délitement avec la masterisation et le passage à l’ESPE

8 - Perspectives et questions

  • Développer la coopération avec les autres missions (MAPS, MAC, RI) et les satellites de l’ESPE (CREST, Maison Pour la Science).
  • Poursuivre les procédures :
    - de financement de l’événementiel grâce aux partenariats (partenaires mutualistes),
    - de communication: site internet, affichage et mail aux étudiants pour l’événementiel.
  • Comment développer la mission sur les différentes antennes de l’ESPE ?
  • Relancer un projet établissement écoresponsable  ?
  • Opportunité de la dynamique de la COP 21, lien avec le plan Vert de l’UGA.

Nécessité d'une volonté politique affirmée au niveau de la composante et d'un comité de pilotage élargi. Mais quelle possibilité de remobilisation de la communauté des personnels et des usagers de l'ESPE dans le contexte actuel ?
 

Fichiers joints

Fichier attachéTaille
Fichier Présentation de la mission EDD6.15 Mo