Un dispositif de certification C2i2e est proposé à l’Université Grenoble Alpes, ce dispositif est porté par l’ESPE de Grenoble.
Il est ouvert à tous les professionnels de l’éducation et aux personnes se destinant à aux métiers de l’enseignement et de l’éducation.

Le C2i2e, Certificat Informatique et Internet de niveau 2 « Enseignement », est une suite professionnelle du C2i (circulaire N° 2005-051 du 7 avril 2005, B.O. n°15 du 14 avril 2005).

Le C2i2e, Certificat Informatique et Internet de niveau 2 « Enseignement », est une suite professionnelle du C2i (circulaire N° 2005-051 du 7 avril 2005, B.O. n°15 du 14 avril 2005).
Le C2i2e vise à attester les compétences professionnelles communes et nécessaires à tous les enseignants pour l’exercice de leur métier dans ses dimensions pédagogique, éducative et citoyenne à travers les champs suivants :
  • les problématiques et les enjeux liés aux TICE en général et dans l’éducation en particulier ;
  • les gestes pédagogiques liés aux TICE ;
  • la recherche et l’utilisation de ressources ;
  • le travail en équipe et en réseau ;
  • les espaces numériques de travail, plate-forme collaborative, dispositifs innovants.
  • l’évaluation et la validation des compétences TICE dans le cadre des référentiels inscrits dans les programmes d’enseignement.
Il est constitué d'un ensemble de compétences rassemblées dans un référentiel de compétences.

Les conditions de certifications C2i2e sont fixées par l’arrêté du 14 décembre 2010 paru au BOESR du 3 février 2011.
La certification repose sur la validation de compétences attestant de la maîtrise effective de gestes professionnels accomplis en situations concrètes. Parmi celles-ci, doit figurer au moins une situation réelle d'enseignement ou de formation en face-à-face mise en œuvre par le candidat.
Le C2i niveau 1 n'est pas exigé mais le C2i2e suppose la maîtrise des compétences du C2i niv. 1.
La certification nécessite la validation d'au moins 23 des 28 compétences du référentiel national avec un maximum de 2 compétences non validées par domaine.
Le processus de certification repose sur la constitution par le candidat d'un dossier numérique de compétences faisant état des savoirs et expériences acquis et de la mobilisation des compétences requises pour l'obtention du C2i2e.
Dans la constitution de ce dossier numérique, le candidat doit rassembler tous les éléments qui apportent la preuve des savoirs acquis, des aptitudes développées et des compétences maîtrisées en regard du référentiel du C2i2e.
Le dossier numérique de compétences, support de la validation des compétences, est mis à disposition du jury de certification.
L’ensemble des informations sur la certification C2i2e est accessible sur le site du Ministère.

Présentation du Certificat Informatique et Internet niveau 2 "Enseignant" (C2i2e) à l'ESPE de l'académie de Grenoble

Sont admis à se présenter au C2i2e :

  • les candidats engagés dans une formation de l'enseignement supérieur conduisant à la délivrance d'un diplôme ou d'un titre reconnu par l'État de niveau bac + 5 ;
  • les candidats titulaires d'un diplôme de niveau bac + 5 ;
  • les enseignants et enseignants chercheurs en poste et les formateurs.

Qui doit valider le C2i2e ?

Les attentes de l’employeur Education nationale
Pour les concours au titre de l’année 2012-2013, les attentes vis à vis du C2i2e sont fixées par l’article 62 du Décret n°2013-768 du 23 août 2013 paru au JORF n°0198 du 27 août 2013 :
"Par dérogation au premier alinéa du II de l’article 5 du décret du 12 août 1970 susvisé, au quatrième alinéa [...], les candidats ayant subi avec succès les épreuves d’un des concours organisés au titre des sessions 2012, 2013 ou d’un des concours prévu par le décret n° 2012-1477 du 27 décembre 2012 susvisé peuvent être titularisés nonobstant l’absence de détention du certificat de compétences en langues de l’enseignement supérieur ou du certificat de compétences en informatique et internet.
Les agents mentionnés au premier alinéa du présent article qui ne détiennent pas le certificat de compétences en langues de l’enseignement supérieur ou le certificat en informatique et internet à la date de leur titularisation sont tenus de suivre, dans un délai de trois ans à compter de cette date, les actions de formation mises en œuvre en vue de la préparation de ces qualifications et de se présenter aux certifications correspondantes."
Voir le décret n° 2013-768 du 23 août 2013 (article 62)

Pour les concours ultérieurs, elles sont fixées par l’article 9 de l’arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters « métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation »
"La formation prend en compte les technologies de l’information et de la communication. Les étudiants et les enseignants sont formés à l’usage pédagogique des outils et ressources numériques. Elle intègre leur mise en œuvre pour délivrer les enseignements et assure l’acquisition des compétences qui y sont associées en référence au certificat informatique et internet de l’enseignement supérieur de niveau 2 « enseignant »."
Voir l’arrêté du 27 août 2013 (article 9)